Idée de soutien pour enfant de parents séparés ?

BOnjour,

J'aimerais savoir, pour les copinautes qui ont vécu une séparation de leurs parents , ce qui les a aidé à vivre ainsi durant l'enfance et aussi l'adolescence? Bien sûr c'est individuel
Je cherche des idées plutôt au niveau symbolique, ou thérapeutique pour soutenir un de mes enfant qui arrive pas à supporter la situation de séparation.
Comment l'enfant peut "garder un peu de maman " quand il est chez papa et vice versa?
Il y a bien sur le téléphone, les photos,....mais ce n'est pas vraiment aidant intérieurement, au contraire, pour lui c'est pire si il regarde une photo du parent manquant, et il ne veut pas parler de sa souffrance. Du coup il y a des réactions très difficiles au quotidien et à l'école.
Les médecins disent que il faut améliorer la relation entre les parents séparés, ce à quoi nous travaillons.

Avez vous vécu des soutiens qui vous ont aidé? art thérapie, prière...., parler avec une personne de confiance hors famille...

merci!

j'ai récemment fait de l hypnose avec mon fils.... j'avoue que pour le moment ça a l air de porter ces fruits! Avant il ne parlait pas, on sentait qu'il y avait un soucis de par son comportement, mais quand on le questionnait il disait que ça allait...
Depuis, il commence a se livrer, à dire ce qu'il ressent! ce qui est un grand plus déjà pour nous

L'hypnose chez l'enfant n'est pas du tout comme pour les adultes.... l'enfant est toujours rêver et bien conscient! donc aucune crainte à avoir à ce niveau la....
https://www.lisebartoli.com/audio-enfants/
Dans le liens ci-dessus tu trouveras une histoire qui m'a été conseillée par la personne chez qui j'ai fait l hypnose, mon fils l écoute régulièrement

Est-ce que tu connais la méthode TIPI ? Je n’ai pas encore essayé, mais il paraît que ça marche super bien sur les enfants. Ça marche en une séance donc parfait pour un enfant qui ne veut pas parler !

https://tipi.pro/faire-une-seance-a-un-enfant/

Perso c’était un bonheur de ne plus les voir se disputer au quotidien. Le négatif c’était que sans s en rendre compte ils essayaient de nous mettre dans leurs camps respectifs en critiquant l’autre, en essayant de se renseigner sur les agissements de l’autre. Du coup, j’étais mal à l’aise de me sentir aussi « espionne ». Et en même temps je ne savais jamais comment réagir face à leurs questions. Devais je dire la vérité ? Mentir ? Je n’arrivais pas à leur expliquer que je me sentais mal parce que c’était déjà pas facile pour eux de gérer leur séparation. Je n’osais pas parler de mes problèmes en plus. Alors peut-être que ton enfant ne veut pas en parler aussi pour ne pas rajouter de difficultés à la situation, pour vous protéger.
Peut-être pourrait il faire une sorte de reportage photo/video à regarder après avec le parent qui était absent pour lui raconter ce qu’il s’est passé sans lui ? Les appareils photos instantanés reviennent à la mode. Comme ca c’est directement imprimé et il peut organiser ça dans un livre, une lettre avec des dessins etc. Ca occupe l’esprit de l’enfant durant la séparation, ca libere sa créativité et c’est une façon d’exprimer ses sentiments autrement. Et c’est concret, ca se conserve, on peut y revenir seul, à plusieurs. Et ca fera plaisir au parent absent, ca devrait motiver l’enfant. Et comme ca, ca lui prouve que rien n’est à cacher, qu’il peut montrer et dire tout ce qu’il souhaite.
Je sais pas si mon idée est pas un peu farfelu, tu t’attends peut-être à quelque chose d’autres comme réponses. :)
Bon courage à toi et ta famille

pour les enfants qui peuvent être d'un grand soutien autant pour les enfants que pour les parents

Maman de 2 garçons d'août 2003 et de janvier 2010

merci, j'ai été a Astrame pour les 4 , mais j'ai pas aimé l'approche (trop "tête) bricolages pas forcémment adaptés, ....
Tipi j'ai entendu parler et hypnose aussi, c'est peut-être une piste.
Mon ainée tient un journal fermé à clef, je pense que c'est une aide mais pour le fils en question il est pas du tout écriture ni choses créatives mais je cherche quand même de ce côté pour libérer son coeur triste plutôt que avec des coups sur les copains ou les frères.
Comme on est en garde alternée avec des changements rapides (2-2-5-5- jours....) il y a pas tellement à raconter de l'autre parent, mais peut être le côté photo est aussi une ideé..
Je me dis maintenant que comme c'est l'enfant avec lequel cela a tj été plus difficile dans la familla aussi avant la séparation, , peut-être il se culpabilise...mais si je parle (que c'est pas leur faute...) il veut pas écouter, et dit comprendre , le problème est pas au niveau intellect...mais émotionnel


"A la matière se vouer, c'est broyer des âmes; en l'homme se contempler c'est édifier des mondes" R. Steiner

Et un sport pour se défouler ?
Ou un instrument de musique ? Il existe des batteries où le son est dans un casque et pas dans les oreilles des autres :))