Et si on parlait de nos maris

Sujet Et si on parlait de nos maris....

Ecrit par louna

Le jour 10-8-01 04:04 AM

Notre vie est très certainement pas mal axée sur la vie et le développement de nos progénitures, mais quand même, nos maris ou fiancés ou pacsés ou juste petit ami sont bien les personnes adultes les plus importantes pour nous n'est-il pas?? Je propose d'échanger à ce sujet. Savoir ce qu'ils font, les tâches qu'ils font à la maison (pas les tâches de saleté mais les ménagères...!), comment ils sont avec nos petits bouts etc... On peut aussi parler des femmes qui élèvent leur enfant seuls, et qui sont des personnes que j'admire énormément.

Alors j'ai l'honneur de commencer. Mon mari est italien, il s'appelle Massimo et il a 26 ans comme moi. Il travaille dans le textile. Il parle français parfaitement avec un accent italien à couper au couteau et qui est absolument charmant! Nous nous sommes rencontrés quand nous avions 19 ans, et depuis nous nous aimons plus chaque jour. C'est lui le premier qui a parlé d'avoir des enfants. Il est issu d'une famille très nombreuse et a tellement aimé partager sa jeunesse avec sa smala qu'il veut plein d'enfants! Il participe pas mal à la maison, fait beaucoup de cuisine et pas mal la vaisselle. Il se repasse ses chemises lui-même car il trouve que je ne le fait pas bien... Par contre, il ne sait absolument pas comment fonctionne la machine à laver. Le rangement, c'est plutot moi, le ménage c'est plutot lui. En ce qui concerne notre petite Noa, il change volontier les couches, aime bien être là quand je lui donne le bain mais n'aime pas le lui donner seul et la fait manger le soir mais c'est moi qui prépare les purées et compotes.

Il travaille trop à mon gout (rentre le soir vers 19h30) mais n'a pas hésité à prendre 5 semaines de congés de suite pour la naissance de Noa. Voilà, c'est mon amour d'amoureux que j'aime et futur papa d'une ribambelle de petits bouts.

Et vous ?

Sujet Re: Et si on parlait de nos maris....

Ecrit par biboutch

Le jour 10-8-01 2:44 PM

Bonjour louna, Je m'appelle béatrice et suis maman de 2 garçons de 2ans et demi et 10 mois. Mon mari est adorable, nous nous sommes rencontrés dans le train voilà 7 ans et sommes heureux d'être ensemble. il part sovent en déplacement donc j'assume seule les enfants mais quand il est présent il s'occupe bien d'eux et sait changer les couches leur donner à manger, jouer avec eux. Quand je le laisse seul avec eux il se débrouille même si les horaires sont bousculés et la cuisine un peu sale. Il me permet de faire du sport souvent et garde les enfants sans problème. Bien sûr il est parfois un peu égoîste comme les mecs, il passe beaucoup de temps à l'ordinateur ce qui me met en colère.Enfin nous essayons de trouver un équilibre entre nos enfants et notre vie de couple. A+ Béa

Sujet Re: Et si on parlait de nos maris....

Ecrit par rovee

Le jour 10-8-01 2:51 PM

C'est à mon tour de raconter un peu notre famille: je m'appelle Véronique, mon mari Patrick, j'ai 37 ans et lui 33, nous nous sommes rencontré à Antigua pendant un mariage d'un copain commun, il y a 2 ans. Nous avon une petite Koralie qui a 6 mois dimanche et il l'adore. Il s'en occuppe très volontié quand je ne suis pas là ( je viens d'arrêter d'allaiter )et que je profite pour aller faire des courses ou aller chez Weigth Watcher pour perdre du poids !!! Question ménage, pour l'instant c'est moi qui le fait à la maison car j'y suis encore pour 3 semaines ( je recommence le 27 aôut, dur, dur...). Nous avons eu la chance d'être ensemble pour mes 6 mois d'arrêt car il a une auberge et nous avons un appartement dans la maison, ce qui est assez pratique, sauf que l'hôtelrie ne marche plus du tout et qu'il n'y a plus beaucoup de clients... Donc le 27 août je repartirai travailler à Genève à 100%(hôpital cantonal) je pense que c'est Patrick qui gardera notre petite puce, il est très content et ne se fait pas dutout de soucis, par contre moi oui car je ne suis pas si sûr qu'il pourra jongler avec la cuisine, les chambres et la petit koralie !!!! Mais on verra bien. En tout cas il est tout content et veux s'en occuper lui - même et en plus il en veux d'autres aussi, d'ailleurs il aurait commencé tout de suite après l'accouchement !!! Maintenant il n'y a plus qu'a attendre :-)) Voilà, je vous raconterais plus dès que j'aurais recommencé à bosser.Véro

Sujet Re: Et si on parlait de nos maris....

Ecrit par jessicaa

Le jour 10-8-01 10:12 PM

Bonjour je m'appel Jessica et mom ami Sebastien nous avons 20 ans tout les deux . Depuis que notre petite Noa est là , il s'occupe des courses et de toute les choses lourdes . Il adore sa fille mais il n'est pas très a l'aise avec elle , il a l'impression qu'il vat le casser dans ses grandes mains . Pourtant il la change lui donne a manger et tout . Je voulais savoir si cela vous etais arrivé ? Jessica

Sujet Re: Et si on parlait de nos maris....

Ecrit par Letizia

Le jour 11-8-01 6:49 PM

Hello, je m'appelle Letizia, j'ai 31 ans et mon mari Tino a 36 ans. Nous avions deux enfants. Je dit avions car le premier est dcd d'une mort subite du nourrisson à l'âge d'un mois et il se nommait Andrew.Nous avons un deuxième petit garçons qui se nomme Davon, qui a 7 mois et demi et il pète la forme. Tino et moi, nous nous sommes connus dans une discothèque où lui travaillait comme videur. Au début on ne s'interressait pas à l'un et l'autre mais en faisant connaissance nous avions vu que nous avons beaucoups de choses en commun. Nous nous sommes marié en août 98 quand j'était bien enceite d'Andrew ( bien grosse... ) Dans notre ménage, c'est moi qui bosse, à l'hôpital universitaire de genève, et c'est Tino qui l'homme au foyer ( nounou ).De ce coté là, je suis très en confiance car je sais que Tino s'en occupe TRES BIEN, il fait le ménage, la lessive mais pas le repassage car il ne le sais pas le faire et de toute façon, il faut bien que je fasse quelque chose dans la maison lol. Mon mari, je ne le changerais JAMAIS car c'est rare d'en avoir des comme lui. Bref, bien qu'on a bien souffert en 98 au décès de notre premer bébé, nous bien sommes heureux et je vous souhaite de l'être vous aussi. Gros bisous Lety XXX

Sujet Re: Et si on parlait de nos maris....

Ecrit par angelina

Le jour 12-8-01 00:08 AM

hello, moi j'ai rencontré Carlos en Equateur où il vivait, et il m'a appris à danser la salsa. 3 jours après mes copines et moi nous sommes installées dans sa maison, et on ne s'est plus quitté. Je l'ai suivi jusqu'au Chili son pays, puis lui est venu en France à mon retour de voyage. 3 mois après on s'est marié, ça faisait 6 mois que l'on se connaissait, et 1 an et demi après est née Lou.
Sinon, il fait TOUT à la maison, sauf les courses et s'occuper du linge. Et là je reconnais qu'il a du mérite car je suis quelqu'un de trés trés bordélique, et lui plutôt maniaque, ce qui alimente le plus clair de nos disputes. Il parle de mieux en mieux français, mais avequé oune accenté qué moi y'aimé boucoup, bien qu'il soit trés sousceptible quand on sé moque dé sa prononciation. Nous parlons castillan à la maison la plupart du temps.

Je voudrais retourner vivre en Amérique du Sud, mais pas lui, vu qu'ici, il y a la possibilité de gagner beaucoup plus d'argent que là-bas. Il est artisan bijoutier, comme mon papa (oui, je sais, Sigmund prendrait note...)et nous vivons de son art.

Que dire d'autre, ah oui, il a 25 ans et moi 24, a les cheveux long jusqu'aux fesses, et de magnifiques cheveux auburn, je me teint pour le même résultat...
Il est complètement gaga de sa fille, il s'en occupe très bien d'elle, il l'appelle "mi amor de chocolate del corazon de chocolate"...

Enfin, je pourrais dire tant de choses encore...allez va, à bientôt
Bises ANGELINA

Sujet Re: Et si on parlait de nos maris....

Ecrit par Asuka

Le jour 12-8-01 01:33 AM

AH quel chouette sujet ;) Alors nous avons 22 ans. Nous attendons notre fils (héhé j'adore dire ca !!) pour le 07 janvier. Ce n'étais ps prévu, mais c maintenant une grande joie ;) Il est a l'université en informatique. Nous nous sommes connus sur internet,par icq !! puis après qqls mois de chat nous nous sommes rencontrés et 2 semaines après nous étions ensembles. C'est un garcon merveilleux dont je suis très amoureuse, il est tendre, patient et plus calme que moi ( le sang italien qui bouillone dans mes veine me donne un désavantage certain quand à ce tempérament !!)Il me dis souvent qu'il m'aime et que je suis superbe meme si je sais que ce n'est pas vrai vue les kg que je prend tous les mois !! Nous emmenageons ensemble début septembre et je me réjouis de l'avoir tous les soirs dans mes bras ;) Voila c mon amour et il ma fais le plus beau cadeau au monde : un enfant. A bientot Asuka

Sujet Re: Et si on parlait de nos maris....

Ecrit par dadi

Le jour 12-8-01 11:41 PM

Salut. Je m'appelle Danièle, j'ai 28 ans comme mon mari Didier. Nous sommes ensemble depuis 9 ans et marié depuis 6. Nous avons 2 garçons Vincent qui va fêter ses 4 ans jeudi et Fabien tout juste 1 an et demi. Dans un futur plus ou moins proche, nous tenterons la fille !!! Je suis maman au foyer, et suis très heureuse de pouvoir consacrer tout mon temps à mes bout de choux, même si ce n'est pas tout les jours de tout repos contrairement à ce que croient certaines personnes. Mon mari à des horaires de travail irréguliers et souvent des imprévus qui le font rentrer à des heures indues, ce qui n'est pas toujours évident à supporter! Mais en compensations il peut récupérer ses heures sup en congé ce qui lui permet d'avoir pas mal de vacances. Il a vraiment un caractère très facile. Je reconnais que moi, j'ai tendance à m'emporter facilement et lui reste toujours très calme, je le félicite pour ça. Par contre, pour ce qui est du ménage, il y a du laisser aller. Il en faisait beaucoup plus avant que nous ne soyons mariés. Par contre ses enfants sont sacrés. Il fait tout pour eux, et quand il a congé, il passe des heures à jouer avec eux. Souvent même il les emmènent au parc lorsque moi j'ai d'autres choses à faire. Il est capable de les faire manger, de les baigner, de changer les couches, vraiment tout.

Sujet Re: Et si on parlait de nos maris....

Ecrit par rovee

Le jour 13-8-01 09:30 AM

Dalut Latizia,je viens de voir que nous bossions dans le même hôpital ! Tu travailles dans quel service ? Moi je suis dans les labos de chiomie clinique (LCCC), je travail en recherche la semaine et les week-ends de garde je suis aus urgences. Ce serait sympa si on pouvait se voire une fois lorsque j'aurais recommencer ( le 27 août) ? non ? Véronique

Sujet Re: Et si on parlait de nos maris....

Ecrit par Letizia

Le jour 14-8-01 7:22 PM

Hello Rove, (Véro)avec plaisir . Je travaille comme tournante en médecine 2 au 7 ème.Le labo de chimie est bien au 5 ème ??? Bisous Lety XXX

Sujet Re: Et si on parlait de nos maris....

Ecrit par louna

Le jour 15-8-01 03:38 AM

Je vois qu'on a quand même dans l'ensemble des maris plutot sympas, qui aident bien à la maison, et qui finalement semblent parfois moins bordéliques que nous!!

Puisque qu'on se racontent aussi les rencontres, voici ma petite histoire qui est là pour prouver que le coup de foudre, ça existe! J'avais 19 ans, étudiante en théâtre à Paris, j'habitais dans un petit studio sous les toits. Un soir, on tape à la porte, je vais ouvrir en râlant car j'étais en train d'apprendre un texte pour une audition le lendemain matin. J'ouvre et là, je vois THE beau rital Massimo, qui devait être accueilli par une famille française et dont visiblement il n'avait pas la bonne adresse puisqu'il a atterri chez moi. Là je me suis dit : Louna, fonce, ça n'arrive qu'une fois dans sa vie des trucs pareils. Et là, je lui sors le truc le plus énorme que j'ai trouvé : c'est pas grâve, t'as qu'à rester et me faire réciter mon texte. Vu que je parlais pas un mot d'italien et lui pas un mot de français, c'était bien évidemment pas crédible. Il est resté le soir, la nuit, un jour deux jours et finalement, il n'est plus jamais reparti de ce studio, et n'a jamais retrouvé la famille qui devait l'accueillir! Moi je ne suis jamais allée à cette audition, j'ai arrété mes études et on a voyagé pendant trois ans à vivre d'amour, d'eau fraîche et de petits boulots. Bref, en queqlues secondes, ma vie a pris un virage énorme!! C'était il y a 6 ans. Comment voulez-vous ne pas croire au destin avec une histoire pareille!!

Racontez-nous aussi vos histoires de rencontre, je les trouve toujours géniales...

Angelina, t'as habité en Amérique du Sud? Combien de temps? Le Castillan, c'est comme l'espagnol? (question de Louna l'inculte....).

C'est quand même super ce site, on a l'impression de se connaître si bien, et en même temps, on ne se verra probablement jamais. Enfin, moi en tout cas, je ne vous verrai pas car je suis un peu loin. Mais j'adore lire vos histoires, tout aussi passionantes les unes que les autres...

Plein de bises à toutes,

Louna

Sujet Re: Et si on parlait de nos maris....

Ecrit par Véronique

Le jour 15-8-01 11:13 AM

Bonjour les filles, Je vois que vous avez toutes des amis ou maris fantastique. Moi je dirai que au début il y a 5 ans tout était rose, petites attentions, il s'occupait de moi. Question ménage, courses, rendre un service dans la maison il n'est jamais là. L'année passée notre pupuce "Océane" est arrivée elle à maintenant 9 mois et c'est un amour. Mon mari (Philippe) ne s'en occupe, il refuse catégoriquement de lui donner à manger, de la changer, de lui donner son bain ou ne serait-ce d'aller se promener avec elle. Bref, non seulement je bosse toute la journée ( (à 80 %) mais je doit tout faire à la maison. Voilà. C'est pénible et certains événements arrivés dernièrement m'on fait prendre conscience que ce n'est plus possible de continuer comme celà, je vous passe de tous les détails On va en avoir pour des heures, donc j'ai pris la décision d'aller consulter un avocat.

Sujet re : et si on parlait de nos maris?

Ecrit par angelina

Le jour 15-8-01 11:57 PM

Salut Véro, je suis désolée pour toi et Océane, et en même temps j'admire ton courage de prendre cette décision . Bon courage.

Louna, je n'ai vécu en Amérique du Sud QUE 6 mois, mais je ressens chaque jour cet appel lancinant d'odeurs, de bruits, de gens, de vieux bus, de musique, de bouffe, de couleurs, de paysages, de visages...j'en suis malade, tous les soirs je répète à Carlos les noms des villes, des pays, des amis, coûte que coûte je sais que je retournerai vivre là-bas. Nous négocions 6 mois ici, 6 mois là-bas.(Mais ça ne suffira pas). A CE PROPOS, et vous, qu'est-ce qui vous a pris d'aller peter à Shangaï, vous aviez déjà un boulot là-bas ou c'était "à l'arrache"? Est-ce que ça a été facile de suite ou vous avez galéré?

Carlos, qui est trés sousceptiblé sourtout quand on sé moque dé son accente, n'aime pas les espagnols qu'il considère comme les envahisseurs de sa Terre natale, bon, officiellement il n'a pas de sang indien, mais il ne les aime pas, donc, il n'aime pas que l'on dise qu'il parle espagnol. Tu n'es pas la seule à poser la question. C'est pareil, le même diférence qu'entre le français et le suisse-romand ou le belge, voire le québécois, une différence d'accent et/ou d'expressions. Sinon, ton histoire m'a fait éclater de rire, elle est vraiment excellente, et oui, le destin...

Bises à Noa

Angelina

Sujet Re: re : et si on parlait de nos maris?

Ecrit par louna

Le jour 16-8-01 03:48 AM

Hola les mamans!

Véro, ton histoire m'a donné des frissons. Tu dois être une femme extraordinairement courageuse et forte pour supporter ce que tu as supporté. Ta petite Océane a beaucoup de chance de t'avoir et vous ne méritez certainement pas toutes les deux de vivre en compagnie de quelqu'un de si dur. Tu as certainement pris la bonne décision puisque tu l'as prise. Je te souhaite vraiment plein de courage et si tu as besoin d'en parler, lache-toi, on est là pour te soutenir.

Angelina, je vois que l'Amérique du Sud t'as adoptée. Six mois d'un côté de l'Atlantique, six mois de l'autre, c'est bien je trouve...! Nous, avec Massimo, comme je l'ai dit, après notre rencontre délirante, on a un peu pété les plombs et on se sentait tellement heureux et amoureux qu'on s'est dit qu'on avait besoin de rien d'autre que d'être ensemble, et on s'est dit que l'argent ne faisait pas le bonheur. Alors on a décidé de voyager puisque de toute façon, on n'avait pas envie de faire 5 ans d'études pour trouver que dalle alors on s'est dit autant avoir que dalle maintenant mais vivre qque chose d'intense. On a donc décidé de partir de Paris et d'aller jusqu'en Chine sans jamais prendre l'avion. Pourquoi la Chine? Parce qu'après il y a le Pacifique et on se le sentait pas trop à la nage... Alors voilà, pendant trois ans, on a voyagé avec nos sacs à dos, on a traversé pas mal de pays en bus ou train, quand on s'y plaisait bien, on restait plusieurs mois, et quand c'était un peu hostile, on restait pas trop (genre l'Iran ou je devais passer mon temps voilée à crever de chaud). Je parlais français, Massimo parlait italien et on a appris progressivement la langue de l'autre (c'est pas tellement éloigné quand même!). Et on a toujours gardé cette habitude, même si maintenant on parle chacun la langue de l'autre, on s'exrpime chacun dans la sienne. Ca évite les contresens! On s'est pas mal attardés dans les îles de l'Asie. On a adoré le Cambodge, le Laos, la Malaisie, la Thailande. On est resté vers là-bas presque un an. Quand on voulait rester, on trouvait toujours des petits boulots, souvent dans les écoles ou les associations humanitaires. On a toujours trouvé des gens super accueillants pour nous héberger, moyennant un peu de participation genre garder les momes le soir ou aller les chercher à l'école. Et puis on a débarqué en Chine et là, il s'est clairement passé un truc. On a de suite adoré les chinois, la culture est ultra forte, et ça manquait bien dans les autres pays traversés. Et on s'est dit, on va rester ici au moins trois mois pour pouvoir découvrir un peu ces gens mystérieux. on a commencé par Pékin, moi j'enseignais le français dans une école chinoise, Massimo a rencontré un italien qui travaillait dans la soie, et voilà, on a commencé à apprendre le chinois et on a tellement adoré cette expérience qu'on a décidé de rester jusqu'à ce qu'on en ait marre. Et c'était maintenant il y a quatre ans. Massimo est devenu un pro des nuisettes en soie, et moi, j'ai monté une bibliothèque pour enfants car la lecture ici est peu accessible à tous. L'an prochain, je vais changer de boulot histoire de gagner un peu d'argent car c'est sympa de barouder mais Noa coute assez cher! Voilà pour la petite histoire (assez longue en fait). En tout cas, à tout ceux qui aiment voyager et qui n'osent pas se lancer, un conseil, foncez! C'est absolument génial, et au pire, si c'est trop galère, y a qu'à rentrer au pays et ce sera de toute façons enrichissant; Des galères, on en a eu des milliers et des envies de rentrer aussi mais jamais aussi fortes que l'envie de continuer...

Bon vent à toutes! Louna

Sujet Re: Et si on parlait e nos maris....

Ecrit par manongo

Le jour 16-8-01 2:46 PM

super idée!donc j ai 30 ans,mon mari guillaume 37 ans nous nous sommes rencontré il y a 10 ans à la gare montparnasse à paris ou je venais de rater mon train et donc 1h a perdre et lui etait tres en avance pour prendre le sien(c etait bien la derniere fois!)comme la plupart de vos compagnon il assume toutes les taches menagere il est tres proche de sa fille bien qu il est ete reticent pour la concevoir mais maintenant il se regale et le petit frere doit arrivé dans qq mois ah! j oubliais il est du congo rdc et moi bretonne

Sujet Re: Et si on parlait de nos maris....

Ecrit par justine

Le jour 16-8-01 3:53 PM

Moi aussi j'adore les histoires c'est pour cela que je raconterai la mienne les notres dans la rubrique histoires sur le forum.

Histoire de ne pas perdre ces fabuleux moments dans la quantité de messages sous parents

Qu'en pensez-vous ???



Re: Et si on parlait de nos maris

Mon mari je l'ai rencontré à un mariage à Tenerife.

J'allais toujours à Tenerife pour apprendre l'espagnol dans une famille de trois filles, et l'une s'est mariée avec un Madrilène et mon mari était son meilleur ami.

Je savais que c'était lui le bon et donc pendant trois ans nous avions une relation à distance. Lui à Madrid puis en Allemagne et moi en Suisse.

Après nos études nous avons vécus 6 mois en Allemagne mais nous ne nous y plaisions pas et donc de retour en Suisse nous nous sommes mariés c'était la meilleure solution pour qu'il trouve du travail, il faut dire qu'il ne parlait pas un mot de français et nous habitions à Genève....

Avec l'arrivée de notre petite Irina notre vie a complètement changé. Le 31 août 98 on nous annonce que d'ici au 15 octobre nous devions avoir quitter les lieux j'étais sur le point d'accoucher. C'est vrai nous squation la maison que mes parents avaient vendu 2 ans auparavant et c'était un accord avec l'entrepreneur, mais ma mère m'a encore dit début août, ne t'en fais pas vous allez encore passer Noël à Jolimont.

C'est ma mère qui m'a annoncé cette nouvelle et elle m'a dit ne t'en fais pas tu as un mois pour trouver une maison et deux semaines pour faire les cartons sur quoi je lui répond oui et entre temps je dois "juste" accoucher et Enrique doit se faire opérer d'une hernie le 28 septembre.

Tout s'est très bien passé j'ai accouché un jour après avoir trouvé la maison, en effet je disais toujours à Irina reste encore un moment, toi tu es bien au chaud, nous ne savons pas encore ou nous te ferons passer l'hiver. C'était le 13 septembre

Enrique m'a toujours beaucoup aidée, il aime cuisiner, il est nettement plus ordré que moi, c'est lui qui a eu l'idée de sécher Irina avec un foehn après son bain, les premier mois de sa vie. La salle de bain de Jolimont était plus grande que notre salon, c'était vraiment une salle de bain. Par contre c'est moi qui devait lui passer l'alcool sur le cordon, lui nettoyer les oreilles il n'aime pas trop ce genre de trucs :)

Changer les couches aussi, mais de préférence sans caca... et encore maintenant avec Lorena...

C'est aussi grâce à lui que nous avons ce super site, parce que pendant une année après l'accouchement j'ai arrêté de travailler et donc l'idée était de créer un site, mais je ne savais pas comment le faire et donc avec son aide j'ai mon site et je suis heureuse à chaque fois que j'y viens de voir qu'il plait à tellement de monde.

Je vais aller me coucher et je vous raconterai la suite une autre fois...

Désolée mais je suis crevée.

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur "Sauvegarder les paramètres" pour activer vos changements.