Vous êtes ici

Nouveau Job et essai BB

Coucou les filles !
Voilà, déménagement terminé (enfin)...

J'avais une petite inquiétude...

Au 1er janvier, je vais certainement changé de travail...

Mon chéri me dit qu'à cause de cela, nous allons sûrement devoir repousser les essais BB...

Est-ce que selon vous, ca le mettrai mal que je tombe enceinte quelques mois après mon engagement ? Mon futur patron peut-il me licencier ?

Sachant que c'est un boulot de secrétaire, que c'est dans le bâtiment a côté du mien et que donc je n'aurai pas de route et pas de situation pouvant mettre en péril ma grossesse, je pourrais certainement continuer à travailler jusqu'au bout (si tout va bien on est d'accord)...

D'un côté, j'ai hâte pour ce nouveau job, mais d'un autre, je n'ai pas envie de repousser les essais...

:-S

Merci de vos réponses...

et une fois que vous serez posée et que tout roule, débuter les essais BB...

Plus facile de savoir où l'on va quand on a un job qui est déjà sur place que de faire un BB et chercher après.

L'employeur ne peut pas vous licencier si vous êtes enceinte.

lavieenbleu

Attention, l'employeur peut licencier une femme enceinte pendant la période d'essai (3 mois en général), puis après le fin du congé maternité.

Oui mais pas pour le motif de maternité, bien sûr.

Simunora
Maman de 2 petits loustics de 2008 et 2011

Une chose après l'autre à mon avis.. Un pied dans la place, bébé quelques mois plus tard ;o)

Lilypie Kids Birthday tickers

Lilypie Kids Birthday tickers

Daisypath Happy Birthday tickers

je foncerai dans les essais bb. Maintenant avec du recul, je me dis qu'on a trop attendu que la situation soit parfaite (jobs, appart, voiture) pour commencer les essais et que c'est peut-être à cause du temps perdu qu'on n'a pas d'enfants maintenant.

Viboune
7IAC sans résultat
Visanne
Décapeptyl
Endométriose stade III

J'aurais envie de te dire que ça ne regarde que toi et que c'est du domaine privé.

Mais il faut bien savoir que c'est quand même vraiment mal vu de tomber enceinte après seulement quelque mois dans l'entreprise.
Les gens ne s'imagine pas que peut-être cela fait plusieurs années que tu essaies.. ils voient seulement qu'ils doivent te remplacer pendant environ 6 mois.. et que tu viens d'arriver.

Je suis tombée enceinte après 10 mois dans une société.. et licenciée à mon retour de congé mat..

Depuis j'ai retrouvé un autre emploi et j'attendrais minimum d'avoir 12 mois d'ancienneté avant de lancer les essais du 2ème.. si 2ème il y a..

J'ai passé à l'époque un entretien d'embauche, et j'ai été engagée, alors que j'étais à peine enceinte. Bien sûr, je ne le savais pas mon mari venant de se faire opérer et bébé n'était pas prévu de suite du tout !!

J'ai annoncé ma grossesse dès que je l'ai apprise, donc pendant la période d'essai, et mon honnêteté a payé. Mon boss m'a clairement dit que si j'avais attendu la fin de cette période pour le faire, je sautais.. Ils ont compris et j'ai même pu baisser mon taux de travail initialement prévu.

Par contre je reconnais que ça ne se passe pas partout comme ça. On a récemment engagé une française qui nous l'a mise à l'envers en annonçant sa grossesse 1 semaine pile après la fin de sa période d'essai, elle a été remplacée à son retour..

Lilypie Kids Birthday tickers

Lilypie Kids Birthday tickers

Daisypath Happy Birthday tickers

Ce qui est complètement ILLÉGAL, j'espère qu'elle poursuivra aux prudhommes.
En Suisse on ne peut pas licencier sans motif, et le motif ne peut pas être la situation familiale, une grossesse future ou passée, un genre, une religion, etc etc etc!

Alors c'est fou ce que les patrons trouvent comme excuses pour licencier les femmes à leur retour de congé maternité!!!

Je suis désolée de te contredire.. mais en Suisse, il n'y besoin d'aucune raison pour licencier qqun! Et il y a les avantages et désavantages du systeme

Si cela pouvait être prouvé, ca rentrerait effectivement dans le cadre d'un congé-représailles, et c'est illégal. Mais difficile à prouver selon les situations.

Simunora
Maman de 2 petits loustics de 2008 et 2011

Si, en Suisse on peut licencier sans motif.

"Si la résiliation du rapport de travail émane de l'employeur, elle doit être motivée par écrit so l'autre partie le demande (Art. 335 al. 2 CO)"
Un licenciement hors temps d'essai DOIT être motivé (avoir un motif).
Par ailleurs un employeur qui invoquerait des raisons économiques doit en effet se trouver dans une situation délicate faute de quoi il sera plus facile à l'employé de démontrer un faux motif et une situation abusive.
Après je suis d'accord (et je l'ai personnellement vécu) c'est facile pour l'employeur d'invoquer une raison bidon.

en plus la majorité du temps, l'employé(e) ne fera pas de démarches... ca prend du temps et la plupart du temps on ne veut pas retourner dans la boite qui t'a virée comme un malpropre...

"Le motif du licenciement doit être mentionné lorsque l'autre partie le demande. Toutefois, aucune raison pertinente n'est nécessaire pour que le congé soit valable.

En Suisse prévaut, en matière de contrat de travail, la "liberté de licenciement". En effet, il est possible de résilier un contrat n'importe quand et sans raisons"

Source: jobscout24

sauf si le licenciement intervient de manière abusive ou discriminatoire (voir la LEG par exemple). par contre, même en cas de licenciement abusif, les indemnités sont au max 6 mois de salaire sans réintégration.
De plus, vis-à-vis des caisses de chômages, l'employeur a l'obligation d'expliquer les raisons du licenciement.

Je cite la loi... Job scout n'est pas la loi, et s'adresse plutôt aux frontaliers visiblement sur cette page puisqu'il explique le fonctionnement "en Suisse". Oui un employeur qui licencie doit avoir un motif, ne t'en déplaise. La seule chose qu'il a le droit de faire c'est de ne pas dévoiler le motif si c'est le temps d'essai.
Un licenciement pendant le temps d'essai pour cause de grossesse est illégal mais parce que l'employeur n'est pas tenu dans ce cas d'expliquer sa motivation c'est difficilement à prouver. Idem que le non engagement pour cause de grossesse est illégal mais dur à combattre (d'où le conseil de ne rien dire si possible). Idem en entretien on peut mentir sur le fait d'être enceinte ou de vouloir fonder une famille.

Attendre ? Combien de temps? Il y a des boîtes qui "considèrent" que 5 ans c'est pas assez.
En un mot comme en 100, si une boîte estime que tu as pas attendu assez, c'est pas qqs mois qui vont changer la donne.
Un bébé ça peut venir tout de suite, mais souvent il met plusieurs mois voire encore plus longtemps pour arriver. N'attend pas pour un job, eux n'attendront pas pour toi. Et le congé maternité est couvert par les apg, pas par la boîte donc ils n'y perdent rien.

Sauf qu'ils doivent chercher quelqu'un pour la remplacer, la former etc
Ça prend du temps.

Et après, pas sûre que l'employée reviendra (car pas envie de laisser son bébé de 4 mois), sans parler de celles qui demandent un congé supplémentaire de 2 mois ni celles qui ronchonnent car elles veulent bosser à 50% etc

c'est vrai que c'est tellement plus rentable pour tout le monde de mobber la femme enceinte, de la menacer, puis de la virer sous un faux prétexte au retour de congé maternité, afin de faire supporter à la société - à travers le chômage - ses vues ultralibérales

Tu sais qu'il y a aussi des femmes qui deviennent problématiques à leur retour avec leurs conditions (changement par rapport à l'engagement par ex.).

Donc à ne pas généraliser ....

Quand t'as vécu certaines situations, tu comprends que certaines boîtes préfèrent les hommes....

c'est marrant, mais quand un gars se pète la gueule à ski et est absent pour 6 mois, personne ne pense à le virer en rentrant. En général on pense même à lui envoyer un bouquet de fleurs/ une boîte de chocolat. A la naissance de notre fille, mon homme a reçu des bons cadeaux, un prime de son employeur et de sincères félicitations. Moi j'ai reçu des insultes et une lettre de licenciement. Comme un certain nombre de mes amies, alors qu'aucune d'entre nous n'a demandé à ni modification de contrat, ni autre chose que le respect de la loi.
je lisais l'autre jour un article sur le "plafond de mère", encore pire que le plafond de verre. C'est hélas on ne peut plus vrai...

héhéhé.. c'est bien vrai ça :-)

Moi j'ai reçu une chaise trip trap à la naissance.. et a la fin de mon 1er jour après congé mat.. ma lettre de licenciement.. et mon remplaçant qui arrivait le lendemain.. va comprendre.. :-)

Mon ex boss m'a demandé 25 fois pendant ma grossesse si j'allais diminuer mon taux. 25 fois j'ai répondu non, que j'avais une garde à 100% et que je serais de retour telle date. Résultat il a même pas attendu la fin de mon congé mat pour me licencier... Alors les âneries à la mord moi le noeud de bécassine et compagnie.....

Personne n'a dit que c'était une bonne chose de licencier une femme enceinte.

Mais on peut aussi comprendre le petit patron qui se retrouve bien embêté car une personne est absente longtemps dans son équipe. Les grandes entreprises ont souvent d'autres ressources que n'ont pas les PME.
Au delà de l'aspect juridique et humain, car on est ici sur un forum principalement fréquenté par des femmes et souvent également par des mères qui ne vont certainement pas prôner l'ultralibéralisme, on peut malgré tout concevoir que dans certains cas, la maternité n'arrange pas l'employeur, et que c'est une réalité. Ceci dit il doit faire avec, dans le respect de la loi, on est bien d'accord la-dessus.

Simunora
Maman de 2 petits loustics de 2008 et 2011

Je suis d'accord avec toi. Les employées ne doivent pas attendre d'avoir l'aval de son employeur pour tomber enceinte.
Surtout que dans le cadre de grande entreprise, ils s'en foutent..

Après en ce qui concerne les petites PME c'est plus compliqué pour eux à trouver des solutions.

Imagine, tu recrutes une nounou en août pour l'année scolaire, en octobre elle t'annonce qu'elle est enceinte que c'est pour juin. Elle est allitée en février. Tu n'as pas d'assurance perte de gain, donc tu dois lui payer 3 semaines et trouver quelqun d'autre pour s'occuper de tes enfants, en attendant son retour..

Après son congé mat, elle reviens, mais après 1 mois elle ne veut plus être séparée autant de son bébé, donc te demande un 50%...

tu fais quoi??

Je suis RH, donc c'est une déformation de voir aussi l'autre côté du miroir.. les entreprises ne sont pas toutes des grosses mulinationales côtées en bourse où les employés sont seulement un numéro..

Tout à fait d'accord avec toi!

Donc je dois faire une assurance APG pour moi ? J'ai toujours bossé dans des grandes boites au top pour ce qui est de la couverture pour les employés... je ne comprends pas trop tout ce système...

***<3***<3***<3***<3***
Essai bb1 : août 2016
C1 -> 37 jours
C2 -> 33 jours
C3 -> en cours

C'est une solution et pourquoi ne pas se renseigner, mais il me semble qu'elles coûtent très cher et attention aux restrictions....

Simunora
Maman de 2 petits loustics de 2008 et 2011

Il y a un autre aspect qui doit être pris en compte en fonction des conditions de travail auxquelles tu est soumise dans le cadre de ton nouvel emploi : En cas de maladie durant ta grossesse, quel est ton droit au salaire? Le minimum légal est seulement de 3 semaines durant la première année d'activité. Heureusement, beaucoup d'employeurs offrent de meilleures conditions, mais pas forcément.
Si tu tombe enceinte rapidement, que tu as un pépin durant ta grossesse et que tu ne peux pas travailler jusqu'à la fin, on pourrait imaginer suivant les conditions que tu sois arrêtée à 5 mois de grossesse, payée seulement durant 3 semaines et que tu doive attendre d'accoucher pour pouvoir bénéficier des allocations de maternité, ce qui peut faire un "trou" de plusieurs mois sans salaire.
A vérifier et à réfléchir, donc....

Simunora
Maman de 2 petits loustics de 2008 et 2011

C'est fou qu'on trouve toujours des femmes pour défendre les patrons face à ces profiteuses de mères...

Encore heureux.

Les codes machistes de la société sont tellement ancrés dans notre façon de penser que l'on devient nos propres geôlières. Une sorte de syndrome de Stokholm généralisé, en fait

Ben moi je trouve fou que les patrons soient toujours les méchants et les mères les pauvres victimes..

Sauf que, Sof77, les gens ont le droit d'avoir des enfants. Et la société a besoin que les femmes aient des enfants. L'économie quant à elle a besoin que les femmes restent sur le marché du travail, car on a besoin de main d'œuvre. Les femmes qui accèdent aujourd'hui au marché du travail sont en moyenne mieux formées que les hommes et la société a aussi besoin de rentabiliser cette formation payée en grande partie par nos impôts.
Mais malheureusement les femmes restent en position de faiblesse sur le marché du travail, en proportion bien plus souvent victimes d'un licenciement abusif pour cause de grossesse que l'on ne trouvera de pauvres patrons victimes d'une femme entre 25 et 35 ans qui a juste exercé son droit à avoir un enfant et son droit à être protégée dans ce moment là comme le prévoit la loi.

Oui sauf que PAS tous les patrons sont comme ça, et oui il y a des femmes profiteuses. Vécu avec une connaissance qui a peine enceinte disait déjà qu'à 7 mois elle se mettrait en arrêt maladie car pas envie de bosser trop.. alors ouije comprend tout à fait le point de vu d'un patron, surtout eux qui se sont déjà fait avoir par des femmes profiteuses, même en étant une femme et une mère qui a bossé. Et je me vois pas le mal de "défendre" les patrons

Entre "défendre les patrons" et comprendre que ce n'est pas toujours simple pour eux, il y a un monde, tu ne trouve pas?

Moi je vois surtout l'intérêt de la future mère dans les questions de ce post:
Si je tombe enceinte et que je ne suis pas payée pendant une partie de ma grossesse, je fais comment?
Si après mon congé mat, alors que j'étais engagée à plein temps, je souhaite baisser mon taux d'activité et que ce n'est pas possible pour l'employeur, je fais quoi?

Simunora
Maman de 2 petits loustics de 2008 et 2011

Je parlais pas de toi Simonura. J'ai apprécié le bon sens de ta réponse.

je pense qu'il faut arrêter avec les jugements : tous les patrons sont des cons et toutes les femmes enceintes sont des victimes... des bons et des mauvais yen a toujours des deux côtés.

Là ou je bosse, il y a eu plusieurs femmes enceinte et aucune n'a été virée et toutes ont eu le pourcentage demandé au retour de congé maternité.

la seule qui a été virée c'est celle qui a commencé le job enceinte, qui l'a annoncé le lendemain de la fin de son essai et qui le savait avant de commencer à bosser...

... et comme d'autres l'ont dit, on peut aussi se mettre à la place de l'employeur et de faire les choses le mieux possibles pour tout le monde.

Dans la mesure du possible je ne changerai pas de job au moment ou je fais des essais.

Personnellement j'hésite encore entre commencer les essais au job que j'ai actuellement ou changer de job et commencé les essais du coup plus tard... Comme c'est la m... au boulot je ne suis pas sure d'être dans le meilleur état d'esprit mais dans un sens ca m'embete de repousser...

Pourquoi un homme est pas mal vu d'être papa ? parce que ce n'est pas le papa qui sera absent au moins 16semaines et dans une bonne partie des cas c'est pas le papa qui baisse le pourcentage ou qui ne revient pas bosser, qui reste à la maison si l'enfant est malade etc

+1000

Pour les 16 semaines, il y a une assurance. Au final, on passe pas plus de temps en congé mat que ces messieurs au service militaire...
Et pourquoi ce n'est pas le papa qui baisse son temps de travail? pourquoi ce n'est pas lui qui reste à la maison quand bb est malade? Là sont les vraies questions. Les femmes étant moins bien payées, et en général moins bien considérées, on estime toujours leur revenu "accessoire" et leur emploi moins important.

bien sur quil y a une convention mais souvent t'engage la remplacante avant l'arrêt de la personne pour la former donc ca fait du double salaire quelques temps et ensuite une personne là depuis 1mois travaille moins vite, moins efficace quel quelqu'un depuis 10 ans..

après quant au pourquoi les hommes ne reste pas à la maison et bosserait moins... on est d'accord sur le fait que le problème est là aussi.

je connais des couples qui ont baissé les deux pour pouvoir chacun profiter de l'enfant, c'est malheureusement encore pas la majorité et c'est dommage une mentalité à changer et ca prend du temps...

Le problème aussi est que ce sont plutôt les hommes qui ont des postes à responsabilité et dans ces cas il est très difficile, voire impossible de diminuer leur pourcentage.

Par exemple, pour mon mari c'était impossible. À part de "rétrograder"....

Eh oui, et c'est bien le problème. Pourquoi sont-ce plutôt les hommes qui ont des postes à responsabilité?

Peut-être qu'ils ont plus d'ambition ?

Et c'est souvent la femme qui veut rester / diminuer son % pour rester avec son bébé.
Combien de fois on lit, ici même, que certaines femmes, ça les embêtent de recommencer à bosser, de laisser l'enfant à une autre personne qui va s'en occuper etc.
Qu'elles bossent car elles n'ont pas le choix.

Et quand bien même c'est le papa qui reste à la maison ça peut poser problème : on m'a refusé une promotion sous prétexte (avoué après coup) qu'avec un bébé je risquais de m'absenter en cas de maladie et que je n'allais pas vouloir le laisser pour les voyages professionnels, alors qu'à cette époque mon mari était au foyer et assurait tout. La solution ne peut être que politique selon moi, d'elles mêmes les mentalités ne changent pas.

C'est une discrimination hallucinante, quand même! Je suis parfaitement d'accord avec toi, faire évoluer les mentalités est très difficile et les mesures mises en place jusqu'ici n'ont pas vraiment porté leurs fruits.
ce qui me hérisse le poil aussi par exemple, c'est que, quand Choupette est malade, on m'appelle systématiquement moi, même quand on précise qu'il faut appeler le papa. La société a encore du boulot...

La société a du boulot... mais la société c'est nous.. et nous même sur certains points on est conditionné à penser de la façon dont on nous a appris... c'est ca qui est diffcile à faire évoluer

Hello,

Alors moi j'ai passé mon entretien d'embauche pour un CDD d'un an en étant enceinte, mais je ne le savais pas je prenais la pilule donc pour moi aucune chance d'être enceinte. J'ai appris ma grossesse mon premier jour de travail à 9sa.

J'ai annoncé ma grossesse après mon contrôle des 12sa. Donc cela ne faisait à peine 1 mois que j'avais commencé. L'annonce est très bien passé, mon employeur m'a dit texto : "si je ne voulais pas de congé maternité, j'engagerai des hommes!!!"
J'ai pu vivre ma grossesse à fond et poursuivre mon nouveau job sans soucis et avant mon départ en congé mat, il m'a prolongé mon contrat pour que je revienne à la fin de mon congé.

Alors j'avoue avoir eu beaucoup de chance que tout les employeurs ne sont pas comme ça.

Maintenant c'est à toi de prendre ta décision et d'être en accord avec cette décision. Il ne faut surtout pas que tu le regrette par la suite.

Je te souhaite en tout cas tout le meilleur pour ton nouveau job et les essais bb :)

Belle fin de journée.

Lilypie First Birthday tickers

J'ai été engagée en juillet pour le mois de janvier suivant. Le 15 décembre j'apprenais que j'étais enceinte. Cela a moyennement passé, mais j'ai travaillé jusqu'au bout et j'ai repris après 6 mois. Ma fille a 5 ans et j'y suis toujours...

Maman de deux pirates et d'une petite féé...

Moi je pense que ça dépends des situations je M explique , si ce job est juste "un job" je mettrai bébé en priorité par peur de regret si il faut plus de temps ... par contre si c est une promotion ou alors qqch que tu attends depuis longtemps un peu comme un "reve" , je l accomplirais d abord et tu verras combien de temps tu tiens avant que ton horloge biologique revienne te titiller!
C est clair qu un job on peut le perdre facilement , dans plusieurs entreprise on est des pions .... mais c est comme ça malheureusement!
Écoute ton cœur pour ne pas avoir de regret , bonne continuation

C'est une petite PME donc (si je me lance) je serais la seule secrétaire... alors que je tombe enceinte dans 6 mois ou dans 3 ans, le problème est finalement le même. Ils vont devoir trouver une solution pour les 4-5 mois où je serais absente. Enfin, lors de l'entretien, il m'a demandé si j'avais l'intention d'avoir des enfants, je lui ai dit pas dans l'immédiat mais avant mes 30 ans (donc dans 3 ans)... il me semble qu'en tant que patron, quand tu engages des jeunes femmes en couple, tu dois bien penser au fait qu'elles risquent de tomber enceintes...

***<3***<3***<3***<3***
Essai bb1 : août 2016
C1 -> 37 jours
C2 -> 33 jours
C3 -> en cours

On ne peut pas demander ce genre de questions et tu as tout à fait le droit de mentir.
Autre chose, il n'y a jamais le bon moment pour un enfant. En plus, tu ne peux pas savoir quand ça marchera.

Je sais qu'ils n'ont pas le droit de demander ça et c'est pour cela que je l'ai répondu qu'à moitié... Accepter ce job serait une belle opportunité car je ne suis pas bien dans mon entreprise actuelle... j'aurais la chance d'avoir des horaires réguliers et d'être près de la maison et de revenir à mon domaine... mais d'un autre côté, j'ai peur pour mes projets personnels

***<3***<3***<3***<3***
Essai bb1 : août 2016
C1 -> 37 jours
C2 -> 33 jours
C3 -> en cours

Alors vas y fonce !!! Prends le job si c est une belle opportunité et tu commences tes essais bébé quand bon vous semble.... tu reste sincères et tu ne vas rien regretter! Bonne suite y a que du positif pour toi!!!

Tàri il y a une année je t'aurai dit de patienter quelques mois (6 mois par exemple) et maintenant je te dirai d'y aller et de commencer ce job car ok ne sait pa combien de temps ça peut prendre...

Bon courage et bons essais :)

Bibi94

Hello à tous,

C'est un sujet souvent débattu sur ce forum, cela revient plusieurs fois par année.

Personnellement, je partage les avis de celles qui prônent un minimum de logique et qui ne sont pas dans l'éternelle vision du "gentil collaborateur face au méchant patron"...
Tant qu'il y aura des gens qui pensent que l'employée n'a qu'à faire comme elle veut sans se préoccuper de ce que l'employeur pense du fait qu'elle tombe enceinte juste au moment de commencer un nouveau job, il y aura des employeurs qui ne veulent pas engager une femme en âge d'avoir des enfants ou qui licencient une femme enceinte juste avant la fin du temps d'essai ou juste après la période de protection...
Et l'inverse est tout aussi vrai aussi bien sûr...

A part çà, pour m'éviter de répéter mon point de vue dans tous les détails, n'hésitez pas à lire ma position dans ce post il y a quelques mois:
http://www.bebe.ch/drupal/comment/3035043#comment-3035043

Donc pour moi, il faut faire des choix, car mettre un bébé en route au moment de changer de job, ce n'est l'idéal pour personne...

Bonjour,

Je me suis posée la même question que toi en changeant de travail en novembre 2015, et on est en essai depuis juin de cette année.
Je pense qu'il faut au moins attendre que le temps d'essai soit passé, aussi pour t'assurer que ce travail te plait! Car le temps d'essai est valable pour l'employeur et aussi pour l'employé et il ne faut pas l'oublier.
Personnellement, après j'attendrais encore un peu, 2-3 mois avant de se lancer dans les essais bébé!
Mais ça c'est un choix personnel, mais j'entends pas mal de mauvais commentaires ou je travaille sur les femmes qui tombent enceinte très rapidement après leur arrivée.
Après, on ne connait pas l'histoire de chacune, et peut-être que cela fait des années qu'elles essaient.

Après un employeur qui engage une femme entre 25 et 40 ans doit s'attendre à potentiellement avoir un congé maternité qui lui "tombe sur les bras".

********************************
Start essais 06.2016 / OPK confirmé 11.2016 / Drilling ovariens 06.2017
Bébé en route pour mai 2018 :)

Hello!

Comme Sandrine, j'attendrais aussi que les 3 mois d'essais soient passés pour commencer les essais bébé.

Effectivement, ça le ferait pas trop si tu tombais enceinte durant ces 3 mois d'essais..enfin c'est mon avis perso, mais si j'étais patronne, je pense pas que j'accepterais...

Courage, c'est que 3 mois de + à attendre..

Maman d'un petit ange né au ciel en mai 2013
En essai depuis mai 2015 - diagnostiquée OPK en novembre 2016 :-(

Je pense bien que mes essais seront repoussé mais je voulais juste savoir quand je pourrais les rependre... ca me rassure de pas avoir besoin d'attendre trop longtemps et je me suis renseignée, je suis couverte à 80% pendant 720 jours.... donc en cas de maladie pendant ma grossesse, au moins c'est un bon point... par contre, dans le contrat, le congé maternité n'est pas mentionné... on est bien d'accord que c'est 14 semaines légalement et obligatoires ? Enfin, s'il devait me licencier à mon retour de congé maternité et bien tant pis... j'ai le droit de faire ma vie aussi... comme dit plus haut : en engageant une jeune femme de moins de 30 ans, il doit bien s'attendre à une telle éventualité un jour... et après discussion Vec une des collaboratrices, elle m'a rassurée en me disant qu'il n'était vraiment pas du genre à licencier pour une grossesse et que pour lui "il n'y a jamais de problèmes, que des solutions"...

***<3***<3***<3***<3***
Essai bb1 : août 2016
C1 -> 37 jours
C2 -> 33 jours
C3 -> en cours

Pour bénéficier de ton indemnité maternité et de ton congé tu dois :
Avoir été assurée à l’AVS au moins pendant les 9 mois qui ont précédé la naissance de ton enfant, avoir travaillé au moins 5 mois pendant cette période ET être employée (ou indépendante) lorsque tu accouches.

La durée de l’indemnité est de 98 jours, dont au moins 8 semaines après l’accouchement.

Ton employeur sera indemnisé à 80% de ton salaire, avec un maximum de CHF 172.— par jour. S’il souhaite te payer à 100% se sera à lui de mettre les 20% en plus.

L’article 35 de la Ltr peut être intéressant à lire : https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/19640049/index.html

Le chapitre 5 de l’ordonnance n°1 relative à la loi sur le travail, concernant la protection spéciale des femmes est aussi intéressant : https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/20000832/index.html

Cependant, tu es sous protection durant les 16 semaines qui suit ton accouchement - c'est-à-dire que si à ton retour après tes 14 semaines de congé tu trouves une lettre de licenciement, elle est caduque.

********************************
Start essais 06.2016 / OPK confirmé 11.2016 / Drilling ovariens 06.2017
Bébé en route pour mai 2018 :)

Donc légalement, le congé mat. n'est que de 8 semaines ? Oo'

***<3***<3***<3***<3***
Essai bb1 : août 2016
C1 -> 37 jours
C2 -> 33 jours
C3 -> en cours

Légalement c'est 14 semaines.
Les 8 semaines après l'accouchement, tu es interdite d'aller travailler! Certaines femmes veulent retourner rapidement au boulot après la naissance de leur bébé et c'est pour "empêcher" cela!
Après 8 semaines, si tu veux retourner travailler c'est possible... Mais sache que si tu le fais, ton congé maternité pour les 6 semaines restantes tombe à l'eau = si tu retournes et que finalement tu aimerais recommencer plus tard: tu ne peux plus.

********************************
Start essais 06.2016 / OPK confirmé 11.2016 / Drilling ovariens 06.2017
Bébé en route pour mai 2018 :)

Alors voilà, nouveau contrat signé.... et congé donné... avec chouchou nous avons décidé de repousser les essais le temps que je prenne mes marques dans l'entreprise... nous les reprendrons dans 5-6 mois voir 1 an... ca m'embête mais finalement, je préfère mettre en route ma vie de famille en me sentant bien dans mon boulot qu'en devant supporter ce que je supporte en ce moment... c'est, je pense, un sacrifice temporaire pour mon bien être... merci pour vos avis les filles !

***<3***<3***<3***<3***
Essai bb1 : août 2016
C1 -> 37 jours
C2 -> 33 jours
C3 -> en cours

Je pense que tu as pris la bonne décision. Tu seras moins stressée pour commencer tes essais quand tu seras bien dans ton nouveau job ! Courage et tout de bon pour la suite :-)

Maman d'un petit ange né au ciel en mai 2013
En essai depuis mai 2015 - diagnostiquée OPK en novembre 2016 :-(

Félicitations pour ta décision!

Sage décision, félicitations!