Enfant TDAH

Bonjour, notre fils est TDA. On a essayé par mal de chose naturelle mais rien y fait... On nous conseille la médication. J'aimerais savoir quelles sont vos vécu et expériences ?

Salut,

Nous avons aussi essayé plusieurs choses naturelles car mon mari n'était absolument pas pour de la médication. Finalement nous avons accepté et ne le regrettons absolument pas, au contraire, quelle délivrance. Ses résultats scolaires ont fait un énorme bon, il a réussit à rattraper le retard qu'il avait accumulé depuis la 3H. Il est actuellement en 8H et cela fait 3 ans qu'il est sous Ritaline.
Ce qui est encore très difficile, c'est la relation qu'il a avec ses copains d'école. Il a été catalogué petit comme enfant perturbateur et malheureusement il a garder cette étiquette, par contre il n'a aucun problème avec d'autres qui ne l'ont pas connu avant.

Dans ton cas, tu ne risques rien d'essayer, de tester la médication et évaluer si cela a un effet positif. Nous l'avons fait surtout pour ne pas le pénaliser dans son cursus scolaire. C'est vraiment pour canaliser son attention à un moment précis de la journée. Une fois adulte, lorsque l'enfant se connait assez et a pris conscience de son problème, il pourra s'auto-gérer et donc arrêter la médication.

Ce n'est pas une décision facile à prendre. Tout le monde ne comprendra pas et dénigreront cette solution qu'ils considéreront comme facile. Avec tout ce que l'on peut lire sur le net, il y a surtout énormément de fausses informations qui circulent, de méconnaissance, de fausses convictions. La plupart des gens qui m'ont tenu des théories du genre n'ont pas d'enfant TDA et ne savent pas ce que c'est de vivre avec eux. J'ai rencontré des mamans d'enfants TDA devenu adultes et qui m'ont rassurée et convaincue. C'était important d'avoir ce feed-back.

Bonne chance à toi.

"une fois adulte il pourra arrêter la médication et s'auto-gérer" ce n'est malheureusement pas la réalité pour tous les adultes

Gueillemetine, maman de deux petites filles de 2009 et 2011

Tu as essayé quoi en médecine naturelle ?

Ce qui a bien fonctionné pour mon fils, c'est les Omega et la chromothérapie. Il n'a pas eu besoin d'autre médication.

* * * * * * * * * *
Allez faire un petit tour sur mon blog :
http://lecoindesbonnesaffaires.blog4ever.com/blog/index-208848.html

Il y a tomatis qui est génial et aussi la sonothérapie et effectivement les omega 3 plus régime sans sucre ni conservateur...

♩♩♩♩♩♩♩♩♩♩♩♩♩♩♩
Pharmacienne
Sonothérapeute, phytothérapeute, spagyrie, thérapie par les couleurs, pierres, reiki
www.essenceduson.com

Mon mari n'est pas pour la médication, mais moi là, je n'y arrive plus... Nous Merci pour vos messages, on a essayé Omega 3, fleur de bach, huile essentielle, spagyrie, kiné.... là on va chez une coach pour mettre en place le Child Coaching. Il mets tellement d'énergie pour se concentrer en classe que une fois à la maison c'est une bombe à retardement. Il est très difficile à vivre au quotidien. Quelqu'un a des expériences avec le Neurofeedback ?

Hello,
J'ai pris contact avec un cabinet de neurofeedback, elle m'a convaincue, malheureusement, c'est assez contraignant au début, plus d'une dizaine de séances à prévoir, et il faut avoir du temps et aller au bout du processus pour un résultat efficace et je n'ai malheureusement pas un planning pour poser tous ces rendez-vous actuellement mais j'espère pourvoir libérer du temps d'ici quelques mois.
La thérapeute en question a elle-même des enfants TDAH, n'était pas dans ce domaine, s'est beaucoup renseigné et s'est lancée elle-même dans cette thérapie. C'était très intéressant de l'écouter.
J'aimerais aussi avoir des expériences à ce niveau-là

Le fils d'amis proches (actuellement en 9H) est sous Ritaline depuis la 5H. Il a un déficit d'attention sans réelle hyperactivité même s'il est bien "vivant". Apparemment cela a été le jour et la nuit au niveau scolaire. Sans il était incapable de réciter une table de 3 rapidement et sans beaucoup d'erreurs, avec c'était presque parfait... Ils se sont lancés après un début d'année ou il se mettait à couler, notes cata et tonnes d'oubli plus crises pour les devoirs. Il y a eu plusieurs rendez-vous avec la pédiatre, un bilan avec les maîtresses et une ergothérapeute.

Ils ne lui en donnent que pour l'école et parfois une mini dose le weekend si besoin pour des révisions. Ils me disent qu'en fin d'aprèm ils voient bien que les devoirs sont plus difficiles quand elle commence à ne plus faire effet. Malgré cela leur fils a réussi à passer en VP alors que cela ne semblait pas gagné. Il dit ne pas se sentir 100% lui-même sous Rita car il est un peu anesthésié mais reconnaît que sans, l'école serait un enfer. Par contre il retrouve toute son énergie le soir et weekend/vacances pour jouer avec ses potes et faire du sport.

Ils m'ont raconté également qu'ils évitent tant que possible le sucre/bonbons et les produits style sirop Algifor/vitaminés (bourrés de conservateurs) car ils sont remaqué que cela le surexcitait direct après.

Un ami d’école (il y a longtemps) avait supprimé tous les additifs de son alimentation (plus de bonbons, plats précuisinés etc...) et n’avait pas eu besoin de ritaline. Mais c’est très contraignant... un connaissance professionnelle a eu la ritaline petit (qq années pas plus) et ça a bien fonctionné sans effets négatifs; très bonne scolarité et études brillantes ensuite. Si c’est bien encadré, il ne faut pas avoir peur d’une médication prescrite avec un suivi.

J'ai pris de la ritaline adulte, à cause d'un déficit d'attention que, lors d'une période difficile, je n'arrivais plus à gérer. Aucun effet négatif, pris sur qq mois, et avec obligation de suivi psychiatrique (vu que le médoc n'est délivré que sous des conditions bien précises). Ca m'a beaucoup aidée.
Je ne comprend pas pourquoi ce médicament est pareillement diabolisé. Certes, ce ne sont pas des bonbons à prescrire n'importe quand, mais je trouve que priver un enfant ou un adulte de l'aide que ça peut apporter est vraiment dommageable. Est-ce qu'on priverait un enfant myope de lunettes?

Comparer des lunettes avec des médicaments .... on aura tout entendu ici mdr

****************
Sauver un animal ne change pas le monde, mais le monde entier change pour cet animal !

Jette un œil sur le livre du Dr Annick Vincent "Mon cerveau a besoin de lunettes"

Gueillemetine, maman de deux petites filles de 2009 et 2011

Pourquoi? En quoi cette comparaison n'est-elle pas valable? Il s'agit, dans les deux cas, de pallier une déficience par une intervention externe. Dans un cas une malformation de l'oeil, dans l'autre une déficience neurochimique.

Mais la Ritaline est un médicament/produit qui va dans le corps (comme tout autre médicament, vaccins etc)

Et le comparer avec du "matériel" (lunettes) c'est juste pas comparable !

****************
Sauver un animal ne change pas le monde, mais le monde entier change pour cet animal !

ben je ne vois pas pourquoi... la démarche est la même, même si le mode d'administration est différente...
mais on peut faire une autre analogie: est-ce que tu refuserais un coagulant à un enfant hémophile? au final, il s'agit de modifier la composition chimique du sang, comme la ritaline modifie la biochimie du cerveau en boostant un système dopaminergique un peu faiblard.

Mais ce n'est pas ça la soucis !
Cette comparaison est ok.

C'est ta comparaison de départ (avec des lunettes) qui est à côté de la plaque.

Si tu ne comprends pas la différences entre les 2, ben je ne sais pas comment expliquer...

****************
Sauver un animal ne change pas le monde, mais le monde entier change pour cet animal !

J'ai tout à fait compris ce que tu voulais dire, mais c'est ton analyse que je réfute. Je crois que nous n'avons pas la même façon de voir les choses ni de raisonner... comme d'habitude aurais-je tendance à dire!

Hello,
Avant le médic je conseille tj de faire un bilan ergo, en tout cas sur lausanne le centre CLE est assez pro avec les TDAH, j'ai vu plusieurs bonnes améliorations chez des petits en tout cas (5-8 ans)


"A la matière se vouer, c'est broyer des âmes; en l'homme se contempler c'est édifier des mondes" R. Steiner

si la problématique est surtout invivable en lien avec l'école (à l'école ou après avoir passé une journée à l'école) peut-être vous pouvez aussi envisager de trouver une école ou il peut réussir avec sa manière d'être...

Hello!
Juste une info qui m'aurait été utile pour ma part. Notre fils prend de la ritaline et pour sa part il doit la prendre en continue sinon c'est la galère.
J'ai tenté de l'enlever le week-end et/ou vacances et ça ne va pas du tout.
Depuis qu'il en prend tout le temps, c'est top. Par contre, nous avons de la chance. Il prend la moitié de la dose à laquelle il aurait droit.
Il est Asperger.
Et la pédopsychiatre m'a confirmé que pour certains enfants, ils doivent la prendre en continue.
Pour le reste, j'ai "tout" essayé au niveau naturel et c'est ce qui marche bien pour ses difficultés d'attention.
Bonne chance pour que tu trouves la "bonne recette"...

Spirale, deux enfants et mamange d'une fille, lors d'une IMG à 5 mois de grossesse.

Il y aura toujours des personnes contre, qui pensent différemment. Mais pense à ton enfant et à votre famille toute entière qui souffre de cette situation.
La comparaison avec des lunettes est très bien car c'est exactement cela, malheureusement on ne peut pas régler le problème d'un trouble de l'attention à l'aide de "matériel". Ce serait trop bien qu'il y avait effectivement des lunettes pour les TDA. On prend bien la pilule.....

oui mais la pilule contraceptive, aussi bourrée de saloperies, n'est pas considérée comme une drogue.
La rétaline l'est.
Si on pose le problème dans l'autre sens- si l'enfant rentre dans la case école - absorbition des matières SEULEMENT sous rétaline", ne faudrait-t-il pas mettre l'enfant dans une autre école/ système/ en le préservant de la folle accoutumance et dépendance qui est nommée tout de même par les médecins : la cocaïne des enfants ?

Et aussi, si l'enfant prend de la rétaline - fait des études - cela est signe de réussite de sa vie ?

Ou ne parle-ton juste d'un suivi et cursus accompli avec facilité donc brio et applaudissements attendus ?
Si on lui demande quel est le bonheur finalement ? accomplissement d'une vie ? doit-on passer obligatoirement par des études pour cela ?
Donc mettre ses enfants / ados pour rétaline, pour souffler et se dire au moins ils auront les études QUE NOUS attendons POUR eux ?
Question finale, A t- on le droit de critiquer la rétaline finalement ? Est-ce de mauvaise augure de relire qu'elle est nommée drogue dure, telle la cocaïne ?

Chaque parent fait au mieux...par amour pour son enfant...et lui doit de choisir pour lui un chemin tout tracé ...qui passera par les bancs d'école et ensuite universitaires forcément...donc pas le choix. rétaline. Je suis juste abasourdie qu'on ne puisse en 2018 ne pas prendre en compte le bien être fondamental de l'enfant. qui perturbe, use, fatigue les parents, c'est ^sure , j'ai aucun doute, mais au point de le mettre sous rétaline ??! je suis scotchée.
Je connais des parents qui ont osé, travaillé, bossé et misé sur d'autres pistes pour canaliser leurs enfants.

Ca demande beaucoup...on doute, on attend, ça prend du temps, on redoute, ( la pilule serait tellement plus simple à avaler..mais les résultats sont la !!! donc non seulement leurs enfants s' y retrouvent, en libre arbitre, non drogués, responsables de leur vies...de leur choix.....au de la de suivre un cursus, ils sont connectés à la réalité. Et ça ca n'a pas de prix. C''est sure que c'est pas aussi vendeur que la nouvelle saincro sainte rétaline...la pilule magique.

Il n'y a ni accoutumance ni dépendance avec la ritaline, pour info... par ailleurs, en quoi es-tu pertinente pour décider quel est le bien-être fondamental de cet enfant, de parler en son nom? De quel droit t'arroges-tu le fait de juger ce qui est bien ou non pour cet enfant? Ou sa famille? As-tu seulement la moindre idée de la souffrance que peut engendrer ce trouble, chez ces enfants et ces adultes, et en plus tu en rajoutes avec une stigmatisation d'un autre âge?As-tu une vague idée de la neurobiologie en cause? visiblement non...
Tu estimes donc, car j'ai pris de la ritaline, que je n'ai plus ni jugement, ni libre arbitre, ni responsable de ma vie? Et en plus j'ai fait de longues études, je devrais être mise au ban de la société, sus aux intellectuels, c'est bien ça?
Non mais franchement, qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre...

C'est bien ce que je disais... il y aura toujours des gens contre la Ritaline (et non Rétaline).
Ce n'est pas parce l'enfant est sous ritaline que les parents n'ont rien fait et ne font rien pour son bien-être, bien au contraire...c'est un travaille de coaching continue. La décision de médicamenter son enfant n'est certainement pas prise de gaité de coeur et provoque des tas de doutes. Le mieux est d'en parler avec des médecins, des parents et des adultes qui ont ou qui sont encore sous ritalinepour se faire sa propre opinions.

Si dans ton cas tu as pu éviter la médication je te félicite, bravo.